Votre Projet

LES AVANTAGES DU NEUF

Acheter un logement neuf, ou en état futur d’achèvement en résidence principale ou dans le cadre d’un investissement locatif assure une sécurisation et une optimisation de son patrimoine.

Vous avez la certitude d’avoir un logement qui répond aux normes de construction les plus actuelles et exigeantes.

Cela permet d’avoir un logement qui enregistre une consommation énergétique faible minimisant vos charges de copropriété, tout en cumulant, une excellente isolation thermique et phonique, gage d’un bon confort de vie au quotidien.

En phase avec les exigences d’aujourd’hui et de demain, votre logement a été élaboré avec des espaces de vie confortable, un balcon ou une terrasse, des placards et des matériaux de qualité évitant de budgétiser des travaux, dans les 15 premières années.

L’acquisition d’un logement neuf donne des garanties uniques, comme la garantie de parfait achèvement, la garantie Biennale et la garantie décennale.

RESIDENCE PRINCIPALE

L’acquisition d’un logement neuf donne des avantages importants dans le cadre du financement de l’opération.
Au-delà de connaitre des frais de notaire réduits, l’acquéreur a la possibilité d’optimiser son financement en utilisant en prêt complémentaire, le prêt à taux 0, d’un montant maximum de 138 000 €, avec des possibilités de différé de remboursement.
Cette facilité offerte par les pouvoirs publics, dans le cadre de l’incitation à devenir propriétaire permet d’augmenter son budget d’acquisition et d’alléger sa mensualité.

INVESTISSEMENT LOCATIF

Depuis plus de 30 ans, les pouvoirs publics ont incité les investisseurs à acquérir un logement neuf, à but locatif en échange d’une réduction d’impôt.
Ce processus permet d’incorporer sur un marché déficitaire de plus d’un million de logements, tous les ans de nouveaux biens occupés par des locataires.
A ce jour, le dispositif PINEL permet de réduire son impôt jusqu’à 63 000 €, sur une durée de 6, 9 ou 12 ans en investissant dans des zones géographiques tendues au niveau locatif, dans la limite de 300 000 € par an.
En contrepartie, l’investisseur se doit de louer son logement sur la durée choisie, 6, 9 ou 12 ans, tout en respectant des plafonds de loyer et de ressources du locataire entrant dans les lieux.